Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Côté Est Immobilier, Agence immobilière ST JULIEN LES METZ 57070

Télésurveillance : comment ça marche ?

Publiée le 04/09/2017

En France, on recense en moyenne un cambriolage toutes les 90 secondes et un départ d’incendie toutes les 2 minutes.

 

Ces chiffres renforcent l’intérêt pour les systèmes de détection électronique qui, peu à peu, se généralisent sur l’ensemble du territoire.

 

Dans ses grandes lignes, la télésurveillance, qu’elle soit proposée par la filiale d’un assureur ou une société spécialisée, consiste à relier un système de sécurité à un centre de sécurité, opérationnel 24h/24 (quel que soit le jour de l’année) moyennant un abonnement.

 

Selon les opérateurs, le coût de cet abonnement s’étage de 15/20 euros pour un appartement à 40/50 euros pour une maison. Le domicile protégé est placé sous monitoring permanent. Attention, ce tarif est souvent un prix d’appel. Plus le nombre de points d’entrée à surveiller est important et plus les prix montent.

 

Contrairement à un système d’alarme qu’il faut payer rubis sur l’ongle, les matériels de sécurité électroniques (détecteurs, caméras, sirène, centrale d’alarme…) sont généralement installés et entretenus par la société de télésurveillance. Ces dispositifs procurent un niveau de sécurité élevé. Lorsqu’une intrusion est détectée, une puissante alarme se déclenche.

 

En parallèle, que l’abonné soit chez lui ou absent, son domicile est relié à un centre de surveillance via sa ligne de téléphone filaire. Si elle est interrompue, une alerte se déclenche et une liaison de type GSM (en option) peut éventuellement prendre le relais.

 

En cas d’événement suspect, le centre de télésurveillance de l’opérateur lance l’alerte. Elle est envoyée à l’abonné ainsi qu’aux personnes de confiance qu’il a désignées. Ce processus peut déclencher l’intervention d’un agent de sécurité ou des forces de l’ordre si l’intrusion est confirmée.

 

La télésurveillance ne se limite pas à la protection contre les intrusions. Certains équipements placés près des canalisations permettent aussi de détecter un début de dégât des eaux. En cas de départ d’incendie, l’alerte est répercutée auprès des pompiers afin de juguler le sinistre avant qu’il ne prenne de l’ampleur.

 

Enfin, la télésurveillance permet de s’assurer que les enfants sont bien rentrés au domicile grâce à un signal qui est envoyé lorsque quelqu’un d’autorisé coupe l’alarme.

Notre actualité